Le 30 janvier 2020, l’Assemblée Nationale et le Sénat ont adopté le projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage alimentaire et à l’économie circulaire.

À compter du 1er janvier 2021, il sera interdit de vendre des fruits et légumes frais dans des emballages plastiques, sauf conditionnements d’au moins 1,5kg ou fruits et légumes présentant un risque de détérioration en raison de leur fragilité.

Dès 2022, ce sont les étiquettes accolées sur les fruits et légumes qui seront également impactées puisque seuls les matériaux compostables pourront être utilisés.[1]

Des mesures qui vont impacter l’ensemble de la filière, de l’amont jusqu’à la distribution, et ce dès cette année.

medFEL 2020 met en lumière les initiatives portées par les acteurs de ce changement, en particulier les professionnels de l’emballage qui s’adaptent et proposeront leurs innovations les 22 et 23 avril prochains à Perpignan.

Venez rencontrer vos futurs partenaires qui vous aideront à révolutionner vos emballages !

 

Des barquettes en carton pour éliminer le film plastique

Avant-gardiste, c’est dès 1990 que Fimat s’intéresse au respect de l’environnement dans les emballages de produits alimentaires. Leur objectif ? Trouver des solutions innovantes pour assurer la fiabilité de l’emballage dans le respect des lois environnementales.

L’entreprise italienne propose notamment des barquettes en carton avec poignées, certifiées PEFC et FSC, pour emballer les lots de fruits et légumes sans avoir recours au plastique.

 

Revaloriser les déchets pour fabriquer ses emballages

Bannir le plastique, tout en utilisant l’économie circulaire : c’est le parti pris de Saica Pack qui fournit des solutions écologiques pour l’emballages en revalorisant les déchets. L’entreprise transforme le papier recyclé en cannelure P. Ce matériau, en plus d’être éco-conçu, permet aussi de réduire les émissions de CO2 lors de son transport car son format compact permet de rassembler 30% d’unités supplémentaires par palette.

 

Se passer du plastique en utilisant le ficelage

Pour bannir le plastique, il est aussi possible de passer à d’autres modes de conditionnement.

Le bottelage et le ficelage est la spécialité de la société ARC, implantée à quelques kilomètres de Dieppe. Grâce à du raphia synthétique ou des liens élastiques, ils emballent simplement les bottes de légumes et herbes aromatiques sans matériau supplémentaire.

Mieux calibrer pour limiter l’emballage

MAF RODA AGROBIOTIC propose des solutions clés en main pour le calibrage et le tri des fruits et légumes. Garantissant l’homogénéité des produits commercialisés, les machines MAF RODA AGROBIOTIC permettent de limiter les emballages en rassemblant les fruits et légumes de diamètres réguliers. L’équipement de la société permet de prendre en charge l’ensemble de la chaîne, de la cueillette à l’expédition, avec un conditionnement possible en paniers, sacs ou barquettes.

Découvrir la liste complète des exposants

[1] Source : Arboriculture Fruitière