Pêches – Pêches plates – Nectarines – Pavie

>> Accédez au replay des prévisions de récoltes

 

 

La campagne 2020 en pêches et nectarines a été marquée par un déficit qui a touché les 4 principaux pays producteurs en Europe. 2021 a connu plusieurs vagues de gel qui ont encore plus réduit le potentiel de production européen. 2021 et 2020 sont consécutivement les 2 années avec les plus faibles récoltes de pêches et de nectarines de ces dernières décennies. 

Cette année, même si le gel a touché quelques bassins de production fin mars ou début Avril, les dégâts sont restés limités en Grèce, en Italie et en France, pays qui devraient revenir sur des niveaux de production proches de leur potentiel. Par contre, l’Espagne qui avait été relativement épargnée par le gel en 2021 a été particulièrement touchée et notamment les régions de production du Nord de l’Espagne que sont l’Aragon et la Catalogne. 

Avec un peu moins de 2 270 000 tonnes de pêches, pêches plates et nectarine la production européenne devrait être supérieure de 15 % à celle de l’année passée mais encore de 19 % inférieure à la moyenne 2016/2020. 

Pour les pêches pavies, destinées majoritairement à l’industrie de la transformation, la production devrait à peine dépasser 600 000 tonnes soit une baisse de 7% par rapport à 2021 et de – 21 % par rapport à la moyenne 2016/2020. 

Avec une total d’un peu moins de 2.9 millions de tonnes (pêches, nectarines et pavies) on se situe au niveau européen au-dessus de la récolte 2021, au niveau de 2020, et il faut remonter à 2003, 1998 ou 1997 pour retrouver à nouveau des niveaux de production équivalents. 

 

>> Accédez aux chiffres et à la synthèse de la récolte européenne 2021 (Italie, Grèce, Espagne et France) et les prévisions 2022