La proposition de valeur de medFEL, c’est aussi des conférences sur les enjeux du secteur. Durant 2 jours, medFEL 2022 vous propose un programme autour de l’engagement de la filière fruits et légumes dans les objectifs de développement durable.

 

Les conférences et table rondes se tiendront à l’Agora au coeur du salon medFEL.

 

Le 25 septembre 2015, les 193 États membres des Nations unies se sont engagés à mettre en œuvre de concert 17 Objectifs de développement durable (ODD). Ils constituent l’Agenda 2030. Chaque Etat est invité à fixer ses propres cibles. La France a publié sa Feuille de route pour l’Agenda 2030 « Agissons pour un monde plus durable et solidaire ». 6 enjeux sont précisés, l’enjeu 4 concerne l’agriculture et l’alimentation.  Les filières agricoles, dont celle des fruits et légumes, sont déjà engagées dans ces démarches de développement durable. medFEL 2022 propose de mettre en avant les projets déjà lancés, de réfléchir aux nouvelles voies à emprunter, de proposer des solutions, d’aider à surmonter les obstacles.

 

Mercredi 27 avril 2022

 

10h00 : Affichage environnemental et bio : la controverse autour du projet Ecoscore

Animé par Olivier Masbou, Journaliste et Dany La Noé, Chargé de mission pour Interbio Occitanie

L’affichage environnemental est une démarche qui vise à sensibiliser les consommateurs aux impacts environnementaux des produits et services. Très présent dans les filières alimentaires, on le trouve surtout pour les produits transformés. Comment peut-on adapter cette démarche pour les produits frais, et notamment les fruits et légumes ?

Un représentant de l’Institut Technique de l’Agriculture Biologique (ITAB) ainsi qu’un représentant de l’Agence de la transition écologique (ADEME) interviendront durant cette table-ronde.

 

11h30 : Inauguration du salon medFEL 2022

 

14h00 : Anticipation des plantations de Melon

 

15h30 : « L’agriculture française, à l’heure de la transition compétitive »

Avec David Djaïz, Philosophe, Essayiste et Haut fonctionnaire

David Djaïz est l’auteur de nombreux ouvrages. Le dernier « Le nouveau modèle français » (Allary Editions) remet en cause le discours sur le déclin français. A rebours de ce ‘déclinisme’, il propose de puiser dans nos racines notamment républicaines afin de dessiner « le modèle qui va nous projeter dans le XXIe siècle ». Ce modèle est « déjà là, mais à bas bruit » affirme-t-il. Et d’expliquer : « confiance retrouvée dans la nation comme écluse de la mondialisation, retour du long terme au cœur de nos institutions, réindustrialisation verte, développement d’une économie du bien-être créatrice de valeur et de liens sociaux : un nouveau projet de société émerge, capable de rassembler une majorité d’entre nous ». L’agriculture française a toute sa place dans ce « nouveau projet de société »

 

17h00 : Le label « Bas Carbone », opportunité ou nouveau levier créateur de valeur ? 

Animé par Florence Rabut, Journaliste pour Végétable

Le label « Bas carbone » est opérationnel depuis trois ans. Créé par le Ministère de la Transition écologique, ce label a pour objectif de contribuer à l’atteinte des objectifs climatiques de la France (réduction de 40% des émissions de GES en 2030 par rapport à 1990, neutralité carbone en 2050). Il permet de certifier des projets qui séquestrent ou évitent des émissions carbone. Le préalable à la certification d’un projet est de s’appuyer sur une méthode de calcul approuvée par le Ministère.

Quelles sont les méthodes existantes ou en cours de développement pour le secteur des fruits et légumes ? Qui peut financer ces projets et quels sont les types de financements disponibles ; Y a-t-il une rémunération envisagée pour l’agriculteur qui séquestre du carbone ? Combien de projets sont déjà labellisés dans le domaine agricole pour quel(s) résultat(s) ? S’agit-il d’une simple opportunité ou d’un vrai levier de développement pour transformer en profondeur les pratiques agricoles, accroître la valeur à tous les stades de la chaîne, et plus largement toucher d’autres acteurs territoriaux ?

Un membre d’une association de producteurs, un représentant de la grande distribution ainsi qu’un représentant institutionnel interviendront durant cette table ronde.

 

 

Jeudi 28 avril 2022

 

10h00 : Intrants chimiques : vers le « tout zéro » ?

Animé par Florence Rabut, Journaliste pour Végétable

Quel est le point commun entre les démarches d’agriculture durable ou labels tels que HVE (Haute valeur environnementale), Zéro ou sans résidus de pesticides, Demain la terre ou Bee Friendly® ? Ils offrent tous des garanties de recourir à moins, voire pas, d’intrants chimiques, et ainsi limiter les impacts environnementaux, quand le label AB (Agriculture biologique) garantit une absence de traitements chimiques de synthèse.

Derrière la réalité de ces démarches vertueuses, c’est tout un écosystème (instituts de recherche et d’expérimentation, firmes, producteurs, experts agronomiques, …) qui travaille à pied d’œuvre pour identifier, concevoir, expérimenter, améliorer en permanence les systèmes de production vers de nouvelles pratiques agricoles. Où en est l’état de l’art dans ce domaine ? S’agit-il seulement de réduction de l’utilisation des pesticides ou plus largement d’autres externalités (réduction de la pollution des sols, de la dispersion des pesticides dans l’environnement, etc.) ? Limiter les intrants chimiques est-il nécessaire et suffisant pour parler d’agroécologie ? Quelles sont les solutions alternatives disponibles, en passe de l’être, à venir pour combler les besoins béants ?

Producteurs, acheteur de la grande distribution et société de solution de bio contrôle débattrons durant cette table-ronde.

 

11h00 : Le sol, cet autre être vivant

Animé par Florence Rabut, Journaliste pour Végétable

Après les abeilles, « quand les sols meurent, les jours de l’homme sont comptés » pourrait-on résumer ! Le sol retrouve ses lettres de noblesse, après des décennies de désamour ou plutôt de désintérêt. Jusqu’au jour fatal ou plus rien ne pousse correctement. Dans les pas des chercheurs pionniers Claude et Lydia Bourguignon qui ont très tôt tiré la sonnette d’alarme, tout un mouvement s’organise en agriculture pour réintégrer l’approche des sols dans les écosystèmes de production, nourrir et préserver leur vitalité pour mieux nourrir l’humanité… Concrètement, comment développer une approche agronomique vertueuse basée sur des sols vivants ? Comment se mesurent les résultats, ou la performance (plus de rendements ? plus de valeur créée au producteur ?) Jusqu’où aller dans l’approche des sols, quel est ou sont le(s) modèle(s) approuvés ?

Pour animer cette table-ronde, nous accueillerons des représentants d’instituts de recherche et de formation, des producteurs ainsi que des responsables qualités.

 

14h00 : Intervention du second Grand Témoin de medFEL 2022

 

15h30 : Prévisions Européennes de récoltes des abricots

Accédez au programme par thématique