fr-fr1 03
fr-fr1 04
fr-fr1 05
fr-fr1 07 fr-fr1 08 fr-fr1 09 fr-fr1 10
fr-fr1 03
fr-fr1 04
fr-fr1 05
fr-fr1 07 fr-fr1 08 fr-fr1 09 fr-fr1 10
fr-fr1 03
fr-fr1 04
fr-fr1 05
fr-fr1 07
fr-fr1 08
fr-fr1 09
fr-fr1 10


Zones de production exposantes

 

  • Les fruits et légumes, point fort de l’agriculture EuroMéditerranéenne

La filière fruits et légumes est de première importance dans les pays du sud et de l’est de la Méditerranée, avec deux à trois millions d’emplois, de l’ordre de 20 % de la production et 35% des exportations agricoles. Avec deux leaders : la Turquie et l’Egypte qui produisent à eux deux près de 70% des fruits et légumes des Pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée.
Mais le secteur pèse également lourd dans les régions méditerranéennes des pays membres de l’Union européenne, comme l’Italie (25% de la production européenne) et l’Espagne (22%).

  • Des secteurs qui convergent dans l'EuroMéditerranée

Si la filière fruits et légumes peut constituer l’une des pierres fondatrices de l’euroMéditerranée, c’est que les productions des deux rives se sont naturellement imbriquées depuis 20 ans. La filière fruits et légumes est en effet déjà fortement intégrée à l'Europe, pour ce qui concerne le Maroc, la Tunisie et l'Egypte, du fait des exportations et des investissements directs réalisés.

Si la tomate et les agrumes représentent une part élevée du commerce des fruits et légumes à la fois des pays méditerranéens de l’UE et des Pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée, ces différents pays exportent des produits relativement variés, ce qui limite les concurrences potentielles entre les deux rives de la Méditerranée.
Ainsi, la Turquie exporte principalement des fruits à coque et des fruits secs, qui sont relativement peu produits à l’intérieur de l’UE. De même, l’Algérie et la Tunisie sont spécialisées dans le commerce de dattes.

medFEL 2017 du 25 au 27 avril prochain à Perpignan. A l'honneur : pomme de terre et patate douce !